Sprinter
Club
Sarreguemines

19/07/2017 - E17 Tour de France

Jeudi 20 Juillet 2017 - 15H07

par cthierry

19/07/2017 - E17 Tour de France

17e étape : Bardet toujours troisième, derrière Uran et Froome, Roglic vainqueur à Serre-Chevalier

La première étape alpestre du Tour 2017 a permis à Rigoberto Uran (Cannondale) de prendre la deuxième place du classement général, devant Romain Bardet (AG2R) et un Fabio Aru (Astana) distancé, alors que Christopher Froome reste en jaune. Le top 10 est chamboulé. Le Slovène Primoz Roglic (Lotto Jumbo) s'est imposé en solitaire à Serre-Chevalier.

On attendait de la 17e étape du Tour de France (La Mure - Serre-Chevalier, 183 km), qui marquait l'arrivée du peloton dans les Alpes, qu'elle offre une belle bagarre entre les favoris pour la victoire finale. Elle n'a pas vraiment eu lieu. Au lieu de désigner un grand gagnant à l'issue de la journée, elle a surtout rebattu les cartes du top 10, avec un Fabio Aru (Astana) en principal déçu tandis, que Rigoberto Uran (Cannondale) s'est emparé du statut de dauphin de Christopher Froome (Sky). L'enchaînement des trois cols mythiques que sont la Croix de Fer, le Télégraphe et le Galibier n'a finalement pas profité à Romain Bardet (AG2R), entreprenant mais passé à côté de la deuxième place après avoir été battu au sprint par Uran.

Animée pendant une grande partie par Alberto Contador (Trek), qui a craqué dans le Galibier, l'étape a été enlevée par le Slovène Primoz Roglic (Lotto Jumbo). Ce dernier a signé une belle montée finale et décroché ses compagnons d'échappée à six kilomètres du sommet pour s'imposer en solitaire et remporter la plus belle victoire de sa carrière. Un exploit pour celui qui affiche à son palmarès sportif l'étonnant titre de champion du monde junior de saut à ski.

1Il s'agit de la première victoire pour un coureur slovène sur le Tour de France.

Contador courageux mais trop court

Avant d'assister au semblant d'explication entre favoris, l'étape a donc été marquée par le panache d'Alberto Contador, qui a très rapidement affiché sa volonté de se porter en tête de course pour éventuellement disputer la victoire d'étape. Un temps suivi par Nairo Quintana (Movistar), le «pistolero» l'a rapidement décroché pour reprendre un à un les membres de la première échappée, formée aux abords de la montée du Col d'Ornon. Une fois en tête de course, en compagnie de Primoz Roglic, Serge Pauwels (Dimension), Darwin Atapuma (UAE) et Matthias Frank (AG2R), Contador a rapidement eu le souffle court.

S'il a tenu bon dans le Télégraphe, Alberto Contador n'a pas eu assez de ressources pour répondre aux multiples attaques de Roglic et Pauwels. C'est une offensive de ce dernier que Roglic a placé un contre décisif, s'envolant vers la victoire. Inespéré quand on sait qu'il avait chuté en début d'étape, piégé par une malformation du goudron. Une mésaventure qui n'a pas entamé sa motivation. À 27 ans, le troisième du dernier Tour de Romandie a ainsi remporté une deuxième victoire sur un Grand Tour, après le contre-la-montre sur le Giro 2016.

Matthews en vert, Kittel et Pinot abandonnent

Après avoir chuté en début d'étape, Marcel Kittel (Quick Step) n'a pas tenu le coup et a abandonné. Une aubaine pour Michael Matthews (Sunweb), qui avait remporté le sprint intermédiaire. L'Australien est bien parti pour finir en vert à Paris. Thibaut Pinot (FDJ), en perdition, a également quitté les routes du Tour.

Bardet mal récompensé

Côté favoris, Romain Bardet a vécu une journée frustrante. Face au train de la Sky, qui a une nouvelle fois empêché toute attaque, il est le seul à avoir réussi à placer quelques accélérations saignantes. Il est vite devenu évident que Christopher Froome avait largement les moyens d'y répondre. Le maillot jaune accroché aux épaules du Britannique, le Français a pourtant relancé pour décramponner Fabio Aru, qui multipliait les efforts pour recoller après chaque accélération.

Le classement de l'étape
Le classement général

À 500 mètres du dernier sommet, Bardet a fini par lâcher l'Italien, qui n'a ensuite jamais réussi à refaire son retard dans une descente très roulante. C'est Rigoberto Uran qui a finalement réussi la meilleure opération au général en terminant deuxième de l'étape, engrangeant les six secondes de bonifications qui lui ont permis de revenir dans la même seconde que Bardet, devancé par Christopher Froome sur la ligne. Le Britannique a ainsi conforté son avantage en tête du général, et prouvé qu'il sera difficile d'aller le surprendre jeudi dans l'Izoard, dernière occasion de le mettre en danger. 

Source https://www.lequipe.fr/Cyclisme-sur-route/Actualites/16e-etape-bardet-toujours-troisieme-derriere-uran-et-froome-roglic-vainqueur-a-serre-chevalier/819366