Sprinter
Club
Sarreguemines

08/03/2016 - E2 Paris Nice

Mardi 08 Mars 2016 - 22H03

par cthierry

Modifié le 16/04/2018

08/03/2016 - E2 Paris Nice

Nacer Bouhanni franchit la ligne d'arrivée en vainqueur, mais est déclassé pour s'être accroché avec Michael Matthews

Nacer Bouhanni a franchi en tête la ligne d'arrivée de la deuxième étape. Mais il s'est accroché avec Michael Matthews dans les derniers mètres du sprint. Le Français a, du coup, été déclassé. La victoire d'étape est pour Matthews.

Au terme d'un sprint houleux, c'est l'Australien Michael Matthews (GreenEDGE), leader duclassement général de Paris-Nice, qui a été déclaré vainqueur de la deuxième étape, mardi à Commentry, dans le département de l'Allier. Nacer Bouhanni (Cofidis), qui avait terminé premier, a finalement été sanctionné par le jury des commissaires, pour avoir touché Matthews dans les vingt derniers mètres. Déclassé, il est troisième de l'étape, soit à la dernière place du groupe de trois qui s'était échappé en fin de course.
 

Michael Matthews, qui porte le maillot de leader depuis le prologue, a ainsi enlevé sa deuxième victoire en trois jours. Il a aussi empoché dix secondes de bonification. La deuxième place de l'étape est revenue à l'Italien Niccolo Bonifazio (Trek). Le NorvégienAlexander Kristoff (Team Katusha) a fini quatrième à une seconde, devant Arnaud Démare (FDJ). Les deux hommes n'ont pas pu rivaliser lors du sprint, pas plus qu'Andre Greipel (Lotto Soudal), septième, et Marcel Kittel (Etixx-Quick Step), qui ne s'est pas mêlé aux coureurs de tête et a fini soixante-cinquième.

L'étape a longtemps été ouverte par quatre coureurs (Siskevicius, Delaplace, Brändle, Grmay), partis dès le départ. Leur échappée s'est poursuivie sur 200 kilomètres, avant la jonction entre le peloton et les derniers rescapés (Siskevicius, Brändle) à 12 kilomètres de l'arrivée. Mercredi, la troisième étape arrive au Mont Brouilly, au-dessus des vignobles du Beaujolais. Le parcours, long de 168 kilomètres, se conclut au sommet d'une côte de trois kilomètres à 7,7 % de pente moyenne.

Source http://www.lequipe.fr/Cyclisme-sur-route/Actualites/Nacer-bouhanni-franchit-la-ligne-d-arrivee-en-vainqueur-mais-est-declasse-pour-s-etre-accroche-avec-michael-matthews/641356